Voici une curiosité : c’est un pur Maccabeu que faisait mon beau-père déjà en 1969.

Le dernier date de 1995, nous avons ensuite recherché d'autres assemblages...

Mais il reste des bouteilles de millésimes plus anciens ! dont ce 1985: on reconnaît le Maccabeu à son caractère rond, miellé, gras, ses parfums de fenouil et de genêt, et une incroyable fraicheur en bouche qui ,à l'aveugle, surprend bien des palais !

 

Le millésime 1986 quant à lui se rapproche des "Rancio" du Roussillon et n'est pourtant pas élevé en milieu oxydatif. Les jurassiens lui trouveront un accent Vin jaune...