J'aime ce vin droit, fin, à la structure tannique sur l'élégance et aux parfums de fruits croquants.

L’idée a germé en 1998 mais ce n’est que l’année d’après qu’est née cette cuvée pur Carignan. C’est, à mon sens, la meilleure expression du terroir des Aspres, les vignes au milieu de la garrigue, les sols argileux qui contrebalancent les effets du vent et du soleil.

Bien qu'il soit toujours décrié, c’est le Carignan qui reflète le mieux, en vinification, la fraîcheur que garde l’argile et l’idée que je me fais des vins d’ici avec ma sensibilité bourguignonne : j’y retrouve mes chers arômes de cassis, une certaine acidité au palais, une trame tannique très fine…

Je me sens reliée.